Jessica-Jones-avis-serie

Jessica Jones : avis sur la série

Cette série télévisée américaine du genre super héros et thriller psychologique est réalisée par Melissa Rosenberg. Sa diffusion se fait depuis le 20 novembre 2015 sur Netflix. S’inspirant du personnage de Marvel Comics, elle est la série qui attire le plus grand nombre de spectateurs sur Netflix l’année de sa sortie. On retrouve dans sa distribution de rôles Krysten Ritter, David Tenant, Mike Colter, Rachael Taylor et Carrie-Anne Moss. Jessica Jones a une saison répartie en 13 épisodes d’une durée de 50 à 56 mm chacune.

Résumé de Jessica Jones

Après avoir confronté Kilgrave, Jessica Jones a des problèmes de stress post-traumatique. Elle a tiré un trait sur son souhait de devenir super-héros et préfère ouvrir une agence de détective dans le quartier d’East Village, d’Hell’s Kitchen. Son job consiste à prendre en photo de couples d’adultères. Même si sa sœur adoptive Patricia walker l’a aidé, elle n’arrive pas totalement à oublier son passé, et ses démons l’ont repris lors d’une nouvelle enquête.

jessica-jones-avis

Avis sur la série

Après sa reconversion en détective privé, la super-héroïne n’arrive pas à couper le lien avec l’événement traumatisant de son passé. Ses vieux démons vont ressurgir… Le synopsis n’est certes pas terrible mais dans la série les enjeux ne sont pas aussi à la hauteur. Pendant les 5 premiers épisodes, l’intrigue reste sur les événements inutiles et passent à côté des instants qui pourraient être captivants. C’est après le cinquième épisode que l’intrigue se développe avec les scènes de Killgrave. On retient surtout la faible interprétation de l’esprit de dualité entre Jessica et son antagoniste. Même si ce dernier est convaincant dans son rôle, il a plutôt l’air d’un harceleur machiavélique amoureux qu’un homme qui cherche à faire le mal. Il y a également le rôle du méchant peu exploité en la personne de David Tenant. On retrouve aussi Carrie-Anne Moss qui incarne l’avocate plutôt malhonnête ainsi que d’autres actrices peu connues comme Rachael Taylor, Susie Abromeit etc.

Sinon, le jeu d’actrice de Krysten Ritter à qui on la confié l’interprétation de cette série de super héros Marvel est correct. Le choix est pertinent. L’actrice qui a déjà une carrière assez remplie dans les seconds rôles va entrer ici dans la peau de l’actrice principale. Si elle se fait connaître dans le style sexy, elle va adopter ici un look masculin avec un jean et débardeur. Mike Colter, dans la peau de Luke Cage est aussi très juste dans son jeu. Par ailleurs, le rythme tient la route. L’écriture des dialogues est bien réalisée. En fait, le scénario ne se concentre pas réellement sur les histoires de super-héros mais évolue plutôt vers le polar et le problème de la sexualité de l’héroïne (passionnée et tourmentée) tout au long des épisodes. Les scènes de dialogues sont d’ailleurs plus nombreuses que les séquences d’investigation et d’action.

Coté montage, les effets spéciaux ne sont pas abondants. Quant aux combats de l’héroïne, ils sont mal réalisés comparés à Daredevil. Mais pour compenser cela, il y a plus de suspense et de secrets tordus et perturbants qui rendent la série accrocheuse. Bref, dans l’ensemble, Jessica Jones est une bonne série malgré un épilogue assez mitigé, cliquez ici pour voir le trailer.