guerre-syrie-actu-2017

Guerre en Syrie : on en est-on ?

Après six années suite au mouvement de désaccord de 2011, le gouvernement syrien de Bachar el-Assad répond avec les armes. La guerre a totalement ravagé le pays, et a fait près de 500 000 morts. A cause d’elle, plusieurs personnes sont devenues SDF, sans foyers, et a donné naissance à l’organisation État islamique et d’Al-Qaïda. La Russie intervient et l’Iran envoie des missiles  en sa direction en automne 2015. Cela est à l’origine d’un déséquilibre militaire à l’égard du gouvernement qui retrouve du terrain sur un pays qui est en décombres. Et le nouveau président américain ne va pas aider les soucis.

Guerre d’Alep

Alep est l’une des villes de la Syrie qui est le centre des violences et des combats et cela depuis environ cinq ans. Eté 2012, Alep est en plein guerre. Les civils sont dans une bataille sans le vouloir qui s’intensifie et qui est complexe : plus le temps passe, plus cela devient plus complexe. Alep est la deuxième ville de la Syrie qui est réputée pour son économie et son historique. Elle commence à être attaquée par les antagonistes au gouvernement Bachar Al-Assad qui est au pouvoir depuis 2000. Les contestataires s’établissent dans le côté Est de la ville d’Alep, ceux qui sont les plus humbles. Très vite, Damas envoie son armée et riposte en prenant la direction du côté Ouest d’Alep. Depuis, une guerre d’emplacement ajoutée de bombardements agressifs s’installent.

Une vague de soldat anti-Assad

Contre les soldats qui sont pour le régime, la position des antagonistes ne facilite pas la situation. Les combattants opposants comptent une grande quantité de groupe qui a des opinions qui divergent. Les rebelles dénombrent une branche plus raisonné sous l’étendard de l’Armée syrienne libre, mais également le Front Fatah al-Cham, qui il y a longtemps est adhérer au groupe terroriste Al-Qaïda. En plus de ces différences, Daech et ses djiadhistes entre dans la bataille en 2014, et prennent profit du chaos pour essayer d’instaurer sa loi. Par la suite, les pays étrangers de part et d’autre du globe interviennent. La Russie et l’Iran soutiennent Bachar Al-Assad associés avec des armées irakiennes et le hezbollah libanais. D’autre part, il y a une association politique internationale dirigée par les États-Unis et que la France a rassemblé en Septembre 2015 Fait une intervention pour se battre et affronter Daech. Ce pacte international appuie les antagonistes anti-Assad, cela pas directement, car elle ne fournit pas le pays en armement pour éviter d’armer les groupes extrémistes. Les aleppins est divisé entre exécution, exil et bombardement. Des militants kurdes affrontent les djihadistes et approuvent les attaques de la Russie qui favorisent la construction d’un Etat transfrontalier pour cette confrérie qui s’estime comme heimatlos. Le conseil de sécurité de l’ONU s’est retenu de ne pas faire partie du conflit sinon, bonjour aux reproches.

Je pense que de nos jours, la guerre en Syrie ne cessera plus et durera vraiment longtemps je pense vu comment ça se passe en ce moment, c’est sûr que ça durera.

Syrie-2017-actu